English  |  Español  |  Français  |  Russian   |    | 
 
Introduction

Normes internationales

Plaintes provenant des particuliers
Visites dans les pays

Documents

Contact

La Rapporteuse spéciale sur la traite des personnes, en particulier les femmes et les enfants


Le Rapporteur spécial envisage de se rendre dans les pays afin d’étudier la situation sur le terrain et de formuler des recommandations pour prévenir ou lutter contre la traite et protéger les droits de l’homme de ses victimes dans certains pays et/ou régions. Ces visites permettront au Rapporteur spécial de se renseigner sur les programmes et politiques existants dans diverses régions du monde, ainsi que sur leur efficacité ou leurs lacunes.

La traite des êtres humains occupe le devant de la scène depuis quelques décennies dans la plupart des régions, voire depuis plus longtemps dans d’autres. La question a fait l’objet de nombreuses recherches, analyses, initiatives juridiques et politiques, d’interventions pratiques et permis d’acquérir de l’expérience. Cette masse de connaissances et d’expérience est très utile car elle ne permet pas uniquement au titulaire de puiser dans ce réservoir mais aussi de le compléter. Par conséquent, lorsque le Rapporteur spécial préparera son programme de visites, elle accordera beaucoup d’importance à certains aspects comme le besoin d’éviter les redites et à la valeur qu’elle peut ajouter au mandat. Etant donné la portée étendue du mandat, le Rapporteur spécial cherchera surtout à se concentrer sur certains thèmes. Elle cherchera aussi à consacrer chaque mission à un sujet donné, notamment aux différents types de traite. Elle s’assurera ainsi d’élaborer des positions sur tous les aspects importants de la traite. Le Rapporteur spécial tiendra également compte de l’équilibre géographique lorsqu’elle demandera à se rendre dans les pays.

Le Rapporteur spécial s’intéressera tout autant aux pays dont elle sait qu’ils connaissent des problèmes de traite et qui comptent des personnes touchées par la traite qu’aux pays qui ont réussi à mettre en œuvre des politiques et programmes pour limiter la fréquence de la traite et promouvoir les droits de ses victimes.

Visite

2005
61th session CHR

Visite en Bosnie-Herzégovine (20-28 février 2005)

E/CN.4/2005/71/Add.1

 

 
Plan du site  Contactez-nous